En route vers l’hôpital

08 / 07 / 2019

La difficulté d’accès géographique aux soins de santé pour une grande partie de la population est une des raisons qui explique le taux élevé de mortalité maternelle et infantile en RD du Congo. (En RD du Congo, 1 femme sur 150 meurt en couche. C’est environ 100 fois plus qu’en Belgique. Source)

Les routes sont souvent en très mauvais état, la distance entre les centre de santé et les hôpitaux est souvent très importante et les transports d’urgence sont inexistants.

De nombreux patients n’arrivent dès lors pas à temps à l’hôpital et ne bénéficient pas de l’aide médicale professionnelle dont ils ont besoin.

Des transports d’urgence adaptés au contexte local

En Afrique, les femmes enceintes doivent parfois marcher des dizaines de kilomètres pour se rendre à l’hôpital. Il peut également arriver que les routes soient impraticables pour un véhicule 4×4 et qu’il n’arrive pas jusqu’à l’hôpital. Memisa met donc à disposition des centres de santé une moto-ambulance qui peut accéder aux endroits les plus reculés. Le transfert des femmes enceintes vers l’hôpital est alors beaucoup moins risqué et plus rapide. Cela augmente les chances de survie des mamans et de leurs bébés.

Il arrive également qu’il faille traverser une rivière pour rejoindre l’hôpital. Memisa met donc à également disposition des bateau-ambulances.

Pour financer ces transports d’urgence, la communauté est mobilisée. Un système de caisse communautaire a été instauré : chaque consultation est majorée d’un petit supplément pour financer ce système. Cette caisse permet de payer le chauffeur, l’essence et l’entretien de la moto. Chaque patient participe ainsi aux frais de transport.

Chaque don compte !
Déduction fiscale à partir de 40 euros par an
Consultations prénatales pour 5 femmes
25€
Transport et césarienne qui vont sauver la vie d’une femme enceinte
40€
Kit de réanimation pour prématurés
60€