Ebola : « La propagation inquiète, mais nous gardons courage. »

24 / 06 / 2019

A l’est de la RD du Congo, l’insécurité et l’instabilité rendent particulièrement difficile la maîtrise de l’épidémie d’Ebola.

« Pour l’instant, il n’est pas facile de contenir la propagation d’Ebola« , explique le Dr Servais Capochichi, coordinateur du bureau de Memisa à Bunia (province de l’Ituri). D’une part, les violences ethniques dans la région contraignent des centaines de milliers de Congolais à fuir et, d’autre part, il existe une grande méfiance de la part de la population.

« C’est un problème qu’une partie de la population nie l’existence de la maladie« , confirme le Dr Servais. « Parfois, les agents de santé responsables des vaccinations sont attaqués. Dimanche dernier, les funérailles d’un patient atteint d’Ebola ont été perturbées. Des gens ont essayé d’ouvrir le cercueil… Imaginez, cela aurait été une bombe biologique à Bunia… Heureusement, le maire a pu envoyer des renforts militaires à temps. »

Une approche durable

Bien que la lutte contre Ebola soit difficile, le Dr Servais Capochichi reste optimiste. « Il est vrai que nous sommes préoccupés par l’ampleur de la propagation de la maladie, mais nos partenaires locaux ne perdent pas courage. Plus que jamais, il est important de mettre en place une approche durable. »

La stratégie de Memisa est de lier l’aide humanitaire d’urgence au redressement durable du système de santé. Nous adaptons nos interventions au contexte sans prendre de risques inutiles.

L’épidémie actuelle est la deuxième plus grave de l’histoire (après celle de 2014-2015 en Afrique de l’Ouest). Plus de 1 400 personnes ont déjà perdu la vie. L’épidémie est en grande partie confinée à l’est de la RD du Congo, mais certains cas ont également été enregistrés en Ouganda.

Chaque don compte !
Déduction fiscale à partir de 40 euros par an
Consultation prénatale pour 5 femmes
Un transport et une césarienne qui sauvent la vie d'une femme enceinte
Kit de réanimation pour les bébés prématurés

Chaque don compte !
Soutenez les mamans d'Afrique

Je fais un don