Rester digne dans des temps de violence

11 / 12 / 2019

Les violences qui sévissent dans la province de l’Ituri (nord-est de la RD du Congo) ont forcé plus de 300 000 personnes à quitter leur domicile. Des villages entiers ont été incendiés. La population doit se déplacer de plus en plus loin pour trouver de la nourriture, de l’eau, des abris et des soins de santé.

Avoir peur de rentrer chez soi

Les causes des violences sont complexes : l’escalade des tensions entre éleveurs et agriculteurs (ethnies Hema et Lendu) joue notamment un rôle. La violence entre les milices a régulièrement repris depuis fin 2017 et de nombreux Congolais n’osent pas ou ne sont pas en mesure de rentrer chez eux.C’est ainsi que le petit village de Drodro a vu sa population tripler. Les écoles et les églises ont été transformées en dortoirs, mais ce n’est malheureusement pas suffisant. Tout comme à Drodro, les réfugiés de Lita et Bula doivent survivre dans des conditions précaires. Ils dorment en plein air ou dans des espaces publics bondés. Les femmes et les jeunes filles sont particulièrement vulnérables. Les mauvaises conditions d’hygiène (manque d’eau potable et de toilettes) augmentent le risque de propagation des maladies. En outre, elles sont plus susceptibles d’être victimes de violences (liées au genre).

 

Des kits d’hygiène durables 

Afin que ces femmes puissent avoir plus de dignité, aussi pendant leurs règles, Memisa prévoit de distribuer des kits dignité. Ces kits sont composés de 4 sous-vêtements, 4 serviettes hygiéniques, 2 savons de toilette, 1 savon solide et un seau pour la lessive. Les matériaux qui composent le kit sont durables (serviettes lavables) et sont produits localement. Memisa soutient de cette façon l’économie locale.

Les camps de Drodro, Lita et Bule comptent 10.000 jeunes femmes. 6.750 d’entre elles ont déjà reçu un kit. Le gouverneur de la province a donné un signal important en libérant un budget pour l’achat d’un kit pour les deux tiers des femmes. Nous ne pouvons que féliciter cette initiative. Memisa aura cependant besoin de toute l’aide disponible pour aider les 3.250 autres jeunes femmes.

Ces kits améliorent les conditions hygiéniques et ils augmentent en même temps la confiance en soi des femmes ! Parce que les règles sont encore trop souvent un sujet tabou, un sujet dont on ne parle pas… à tort !  L’hygiène menstruelle donne aux femmes dignité et autonomie. Un kit dignité donne de la force aux femme.

Les matériaux qui composent le kit sont durables (serviettes lavables) et sont produits localement. Memisa soutient de cette façon l'économie locale.

 

 

 

 

 

 

Déduction fiscale à partir de 40 euros par an
1 kit dignité
2 kits dignité
3 kits dignité

Chaque don compte !
Soutenez les mamans d'Afrique

Je fais un don