Des infirmiers et des sages-femmes motivés, la clef du succès

03 / 02 / 2020

Le rôle des infirmiers et des sages-femmes dans les soins de santé est capital. Ils consacrent leur vie à prendre soin des mères et des enfants, à sauver des vies par la vaccination, à donner des conseils en matière de santé et à s’occuper des personnes âgées. Dans de nombreuses communautés, ils sont également le premier (voir le seul) recours pour se faire soigner.

Il n’est pas surprenant que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ait déclaré 2020, l’année internationale des sages-femmes et du personnel infirmier. L’Organisation des Nations Unies veut donner à ces personnes la reconnaissance qu’elles méritent tout en soulignant le besoin de continuer à investir. Pour parvenir à une couverture sanitaire universelle d’ici 2030, le monde aura en effet besoin de 9 millions d’infirmiers.ères et de sages-femmes supplémentaires.

De la RD du Congo à la Mauritanie en passant par le Bénin, le personnel de santé est aussi au cœur de la réussite des projets de Memisa. Un exemple inspirant est celui de l’infirmière Salimata Diaw, 35 ans. Elle travaille depuis plusieurs mois à la maternité de Dar Naim, en Mauritanie. Elle se donne corps et âme à son métier. « Chaque naissance est un événement très émouvant pour moi. Je suis toujours reconnaissante de pouvoir aider. La gratitude des patients et de la famille me donne beaucoup de satisfaction« .

Salimata a elle-même deux enfants, mais cela ne l’a jamais empêchée de travailler. C’est une femme noire (en Mauritanie, il y a une différence de classe entre les Africains noirs et les Maures blancs), mais cela ne l’empêche pas de faire son travail. « Quand j’ai commencé mes études, personne n’y croyait. Mais j’ai fait ce que je voulais et j’ai continué jusqu’à ce que j’obtienne mon diplôme« .

Salimata insiste sur l’importance d’être positif dans la vie. « Il faut croire en ses rêves et avoir confiance en soi. Mon jeune frère voulait arrêter ses études après le lycée, mais je l’ai encouragé à aller de l’avant. Et cette année, il sera diplômé en tant qu’infirmier« .

 

 

Chaque don compte !
Déduction fiscale à partir de 40 euros par an
Consultation prénatale pour 5 femmes
Un transport et une césarienne qui sauvent la vie d'une femme enceinte
Kit de réanimation pour les bébés prématurés

Chaque don compte !
Soutenez les mamans d'Afrique

Je fais un don