De l’eau pour l’hôpital de Nikki

28 / 02 / 2019

Un hôpital sans eau courante

L’Hôpital Sounon-Séro est situé à Nikki, au nord-est du Bénin. En 2017, il a accueilli 15.515 patients, mais ne disposait pas d’eau courante une grande partie de l’année. Un hôpital sans eau ne sait pourtant pas fonctionner car l’eau est nécessaire au maintien de l’hygiène, pour éviter la transmission des maladies (nettoyage des salles, lavage des mains, stérilisation du matériel chirurgical, …)

Une pénurie d’eau difficile à contrôler

Pendant la saison sèche, la Société Nationale des Eaux du Bénin n’est pas en mesure de desservir tous les quartiers de la ville de Nikki. L’hôpital, situé en amont de la ville, fait  partie des nombreuses zones non desservies. Pour avoir de l’eau, plusieurs solutions avaient été mises en place :

  • le personnel de l’hôpital remplissait des bidons au niveau des forages situés dans la ville.
  • quelques réservoirs en plastique desservaient l’hôpital.

Ces mesures étaient insuffisantes. Pour que tous les services de l’hôpital puissent avoir accès à l’eau courante même pendant la saison sèche, un château d’eau est en train d’être construit. Grâce à cette réserve d’eau, en cas de pénurie, l’hôpital pourra désormais subvenir à ses besoins en eau.

Ecoutez ici le reportage réalisé par nos collègues de l’hôpital de Sounon Séro 

Photos des travaux de construction :

Testimonies

Germaine, sage-femme
« On est obligés de réduire le nombre de lavement des mains. Normalement, à chaque personne qu’on touche, on doit se laver les mains avant et après, mais ici on ne se lave les mains parfois qu’une seule fois. »
Maman d’un patient
« J’ai amené mon fils à l’hôpital il est malade depuis 2 jours. La situation est difficile (…), nous sommes obligés de sortir de l’hôpital pour aller chercher de l’eau. (…) Je pense que faire passer l’eau de récipient en récipient, c’est mauvais pour la proporeté de l’eau. Parfois, tu viens à l’hôpital pour une maladie et tu repars avec une autre. »